Cahiers d'Essai (EP live)

by Bastien Lucas

/
  • Compact Disc (CD) + Digital Album

    Les Cahiers d'Essai proposent cinq chansons enregistrées à la Sorbonne dans leur plus simple appareil, en acoustique, reflétant ainsi l'esprit du Tour d'Essai. La version physique du disque est proposée en pochette single cartonnée simple. Vous pouvez également vous procurer sur cette page le pack livre, photos & bonus.

    Pour l'achat du disque physique, vous pourrez immédiatement télécharger l'EP, au format de votre choix, en mono (en écoute ici) et en stéréo, le pdf du livret (paroles & crédits), ainsi qu'un titre inédit du live. Le prix inclut les frais d'envoi.

    Includes unlimited streaming of Cahiers d'Essai (EP live) via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    ships out within 3 days
    5 remaining

      €6 EUR or more 

     

  • Streaming + Download

    Téléchargement immédiat du disque dans le format et la qualité de votre choix...
    Purchasable with gift card

      €3 EUR  or more

     

  • Pack livre, photos & bonus

    Pour accompagner le disque des Cahiers d'Essai, vous pouvez vous procurer un pack comprenant 10 photos, un accès privé vers des inédits (démos, instrumentaux, ...), et un livre de 148 pages reprenant des anecdotes sur l'enregistrement de l'album "Essai" et sur les chansons le composant, ainsi que les tablatures, les paroles et l'accès vers les partitions des titres de l'EP et de l'album "Essai".


    Pour l'achat du disque physique, vous pourrez immédiatement télécharger l'EP, au format de votre choix, en mono (en écoute ici) et en stéréo, ainsi que les bonus audio (démos, instrumentaux, ...). Le prix inclut les frais d'envoi.

    Sold Out

1.
J’ai des élans vers tes lendemains, Un défi aux signes du destin, Si tout est écrit, allons-y Je veux voir plus loin si j’y suis. J’ai des envies d’anticipation, Un besoin d’avoir des prévisions, Serai-je encore d’actualité, Ou juste une image dépassée ? Tu dis que tu es toujours là ; Je vois… Je vois comme tu l’entends Et tue tout ce temps… Je fais A tes souhaits Et je me tais. Que dire d’autre, je suis sans voix, Les mots me manquent aussi parfois. A tes souhaits Et je me tais. Que faire d’autre, je suis sans toi, J’essaierai de n’pas prendre froid. A tes souhaits, à tes amours. J’ai des élans envers nos moments, Ces passages dérobés hors du temps Et j’ai l’insolence insolite De désirer quelques redites. J’ai des envies de science-fiction, Un besoin fou d’imagination, Rêver de ce que nous serions Si tu levais ton objection. Tu dis que tu as fait ton choix ; Je vois… Ton choix dans la gorge me prend Et tue tout ce temps… A tes souhaits Et je me tais. Que dire d’autre, je suis sans voix, Les mots me manquent aussi parfois. A tes souhaits Et je me tais. Que faire d’autre, je suis sans toi, J’essaierai de n’pas prendre froid. A tes souhaits, à tes amours. Drôles d’élans, c’est vrai, Drôles d’envies, je sais, Drôle d’histoire à vrai dire Et personne pour en rire ; On ne saurait même pas se retenir… A tes souhaits, Oui, je le sais, Tu n’aimes pas quand je suis sans voix, Mais ces mots ne me reviennent pas. A tes souhaits Et tu le sais, Je n’aime pas quand je suis sans voix Quand le choix ne me revient pas. A tes souhaits, mon amour.
2.
Plus haut 04:06
Vous ne pouvez pas vous tromper, Une seule route peut vous y mener, Un passage comme un affront A l’intraitable des monts. Ses vallées viennent vous annoncer Et vous ne pouvez plus reculer Car dès qu’il vous apparaît Vous vous sentez attirés Plus haut, Plus haut, plus haut, plus haut, Plus haut, Sans fin… Plus haut, Sans fin, sans fin, Car qui va le plus haut Voit aussi le plus loin. Plutôt que d’en rester au pied, Vous décidez de le défier, Et de l’aval à l’amont, Vous allégez la pression, Oubliant d’être fatigués Parce que toujours récompensés. Les pieds lourds sur les sentiers Et les yeux sur les sommets… Plus haut, Plus haut, plus haut, plus haut, Plus haut, Sans fin… Plus haut, Sans fin, sans fin… Car qui va le plus haut Voit aussi le plus loin. Car on ne fait jamais que du sport Être fort dans l’effort, Quelqu’en soit le décor, C’est un état d’esprit De vouloir mener sa vie… Plus haut… Plus haut, plus haut, plus haut, Plus haut, Sans fin… Plus haut, Sans fin, sans fin, Car qui va le plus haut Voit aussi le plus loin.
3.
Pour toi 05:24
De t’avoir face à moi, les yeux dans les yeux, J’en ai rêvé souvent Et même depuis ce temps passé tous les deux, J’en rêve toujours autant Car il y a dans ces prunelles Comme une étincelle, Un reflet De combien tu me fais briller. Je pourrais ne rien dire, ne rien assombrir, Rester le prince charmant, Mais voilà : ne pas tout dire, c’est déjà mentir ; Plus j’attends, plus je mens… Car je vais te décevoir Mais tu dois savoir : Je n’suis pas Celui que tu crois… Pour toi, Je me suis montré Bien plus faux que vrai, Bien meilleur que moi… Pour moi, Il fallait te plaire Et mon ordinaire N’y suffisait pas… Pour toi, je suis facile, patient et docile, Je n’l’ai jamais été… A fallu que je maquille un meilleur profil, Don Juan aux dons joués… Mais je ne maîtrisais rien, C’était opportun ; A peine arrivais-tu Que je n’me reconnaissais plus… Pour toi, Je me suis montré Bien plus faux que vrai, Bien meilleur que moi… Pour moi, Il fallait te plaire Et mon ordinaire N’y suffisait pas… Depuis pourtant, Avec toi et le temps, J’ai vu l’homme que j’étais Devenir tel qu’il s’était montré, Comme ça, sans même y penser… À gommer à tes côtés Mes mauvais côtés, À briller pour toi, J’en ai rayonné sur moi… Meilleur que moi, Je le suis devenu pour toi.
4.
Il y a les trappeurs, chasseurs de cœur Qui n’ont pas eu d’âme comme sœur, Il y a les dragueurs, pêcheurs de bars Qui préfèrent les prises au hasard… Tous ces braconniers, sans foi ni loi, Ont les yeux des oiseaux de proie : Ils croient que séduire, c’est prendre au piège, Alors que c’est tenir un siège… Moi, j’ai d’autres manières ; J’ai l’amour militaire ; Je vais à l’amour comme à la guerre ; La déclaration est nécessaire. J’établis ma stratégie et je sais que je passerai la nuit En pays conquis… Avant l’offensive, il faut trouver Le décor des hostilités : Un coin retiré pour faire le guet Sur un endroit bien fréquenté. Choisir une cible, une accessible ; Ne pas demander l’impossible ! Guetter patiemment le bon moment : Etre opportun, c’est important ! C’est le nerf de la guerre Dans l’amour militaire… Je vais à l’amour comme à la guerre ; La déclaration est nécessaire. J’établis ma stratégie et je sais que je passerai la nuit En pays conquis… Je vais à la bouche comme au front ; Je tiens en joue puis exécution. J’ai choisi ma stratégie et si je préfère les fleurs aux fusils, C’est par diplomatie… Une fois l’assaut lancé, Plus question de se laisser intimider, Oublier pertes et mises à mort, « Per te mi amor » On peut se trouver à charme égal Avec des gars en collatéral, On peut même jouer avec la chance Et s’attaquer à une alliance : Un concurrent, Ça vous motive un conquérant ! Qui est vain : le cœur ou bien le *** ? C’est bien connu, dans ces combats, l’inconnue ce n’est pas le soldat, Mais qui a son bras droit ? Je vais à l’amour comme à la guerre…
5.
Contretemps 07:29
Avec le temps, Avec le temps va, vous savez tout ça… Mais sans le temps, Sans le temps tout s’en va, sans qu’on le voie… Avec ou sans, Il s’en fout, il s’enfuit, jamais n’attend. Parfois ça prend, On passe un mauvais moment à penser A tous les temps Qu’à notre vie on pourrait conjuguer Car on comprend Qu’à ce jeu, le plus dur, c’est le présent… Les déprimés savent que les comprimés Ne soignent que les effets, De même on n’peut pas faire mieux contre le temps que ce médicament : Prendre un contretemps… Oublier les voix qui disent « tu devrais pas » Et se libérer des grilles de l’agenda - Y’a bien que le temps pour toujours trouver un emploi – Ecouter les notes qui flottent et s’évaporent, Se laisser baigner, bercer, comme on s’endort, Juste quelques longueurs d’onde et revenir au bord, Ça vaut le chlore… C’est dans le vent, C’est en courant qu’on est dans le courant, En oubliant Que ceux qui courent tournent en rond bien souvent. En nous pliant, Ce vent pousse nos vies à l’auparavant… On ne ressent la force de ce courant Qu’à contre-courant De même on n’peut pas faire mieux contre le temps que ce médicament : Prendre un contretemps… Oublier les voix qui disent « tu devrais pas » Et se libérer des grilles de l’agenda - Y’a bien que le temps pour toujours trouver un emploi – Ecouter les notes qui sonnent avant d’entrer En nous faire le vide pour mieux y résonner, Juste quelques notes de passage trop vite échappées Mais qui nous ont fait, Ont fait leur effet, Déranger, dérégler, Le cours de nos vies minutées… S’arrêter, se retourner, Revenir en arrière, voir ce qu’on y a laissé, Se retrouver, se réparer, Revenir au cœur, la seule vraie horloge, et s’écouter vibrer…

about

Tous les titres sont composés et écrit par Bastien Lucas, sauf "À tes souhaits" écrit par Stéphanie Janicaud. Réalisé par BL & Samuel Rozenbaum.

Enregistré le 22 juin 2009 à l'Amphithéâtre Richelieu de la Sorbonne. Avec la participation amicale de Julien Biget à la mandoline. Captation et mixage : Matthias Froidefond pour Sumroom. Son façade concert : Olivier Jacquet. Mastering : Bruno Gruel pour Elektra Mastering. Dessins : Stéphane Bernasconi - Conception graphique : Søren.

Projet réalisé avec le soutien de la Commission FSDIE « Aide aux projets étudiants » de l’Université Paris-Sorbonne (Paris IV).

(p) & (c) 2009 BL. 200909BL/1.
Plus haut, Pour toi & Comme à la guerre : Éditions des Plantes.

credits

released September 20, 2009

license

all rights reserved

tags

about

Bastien Lucas Saint Amand Montrond, France

Il y a dans les yeux de Bastien Lucas le bleu pâle du ciel et de la mer du Nord qui l’ont vu naître à Calais. Souvenir du vent, de l’espace et de ces plages infinies à la mélancolie douce et froide. Ingrédients que l’on retrouve dans la poésie de cet auteur-compositeur. Un petit quelque chose du monde de Mathieu Boogaerts qui aurait croisé celui des musiques élaborées d’un William Sheller. ... more

contact / help

Contact Bastien Lucas

Streaming and
Download help

Report this album or account